MessageSujet: Evgeni Dunyasha // Je suis ton... Père Sam 2 Juil - 23:00
avatar
POSTES : 33
OÙ ÊTES VOUS ? : ZIRNITRA
MÉTIER/OCCUPATION : Chercheur. Enfin, Laborantin.
Voir le profil de l'utilisateur
SURNOM(S)
Ev’
ÂGE
37 ans
ANNIVERSAIRE
15 octobre
CITÉ
Né à ZIRNITRA
MÉTIER/OCCUPATION
Officiellement, chercheur. Sinon, laborantin
CASTE
//
RACE
Humain
RÉSIDENCE
Un petit appartement, sous les combles, proche du centre-ville.
SITUATION FINANCIÈRE
Aisée
SITUATION MARITAL
Célibataire
ORIGINE(S) ANCIENNE(S)
Russe.
LANGUES PARLÉES
Russe, Anglais, Coréen.
IN MY HEAD
__________________________________________

Je ne vais jamais boire le café avec les autres. Ils parlent dans mon dos. Je le sais. Je sens leurs regards. J’entends leurs murmures. Leurs pensées hantent mes nuits et me forcent à garder les yeux ouverts. Leur curiosité me traque. Leur volonté de s’insinuer dans ma vie, dans ma tête, me poursuit à chaque instant et rend mes mouvements tremblants. Comment puis-je me sentir si faible alors qu’entre mes mains, entre mes neurones, se trouvent les capacités de créer ? Je suis un Dieu, un Dieu doté d’une âme humaine, d’un cœur faible et soumis à bien des vices, à l’esprit aussi bouleversé qu’un océan un soir de tempête, un océan renfermant des vies qui s’agitent, se tortillent, se dévorent, un océan empli d’idées qui s’affrontent, se déchirent, qui fourmillent. J’ai toujours été agité, bien que certains se contentent de dire que je fais simplement preuve d’anxiété. Anxiété ! Ce mot peut-il suffire à décrire la torture que je m’inflige, cette douleur que je ne parviens pas à inscrire dans ma chair mais qui marque mon être ? Heureusement, ma formation me permet de savoir quels sont les traitements que je dois prendre et à quelle dose. Je n’ai pas assez confiance aux médecins pour savoir ce qui est bon pour moi, après tout, je m’occupe de créer ces êtres qui nous dépassent. Je veille à leur développement, à leur naissance puis leur croissance. Je les vois dès Leur premier jour, celui où leur vie naît au fond d’une éprouvette et qu’elle prend progressivement forme. Je suis celui que l’on appelle dès que l’un montre une possible difformité, une erreur à corriger. La nature n’a plus de secrets pour moi ; je sais mieux que personne comment un corps humain se fait et comment on l’améliore. Mes petits Sovers…
Ces enfants sont mon avenir. Mon cœur se gonfle d’amour quand je les vois. Comment peut-on créer ces petits miracles de monstres, tout cela car ils n’ont pas eu à grandir dans la chair putride d’une femme ? Ils deviennent grands, forts, intelligents… bien plus que nous. Je suis si fier de ce qu’ils deviennent. De ce que j’ai créé. Grâce à eux, j’ai découvert la sérénité. Je ne compte pas les nuits où je suis resté à veiller sur eux alors que tous abandonnaient le laboratoire, sans se soucier d’eux. Ces nuits où je leur lisais des histoires, où je vérifiais tous les appareils de mesure. J’ai appris le sens des responsabilités… Et la paternité. Penser à eux m’aide à gagner en assurance et en fermeté. J’ai pu m’apprendre à m’affirmer. A m’ouvrir aux autres. A les aimer, sans les juger. Naturellement. Oh, la peur est toujours là, présente, prête à éclater… Mais elle s’efface de plus en plus souvent pour laisser place à une sociabilité que je ne pensais pas avoir. Je commence à retenir les prénoms, les vies que l’on me raconte, à ressentir de la peine, de la colère. J’arrive à présent à me préoccuper des autres… Au point où j’en viens à devenir curieux. Comme tous scientifiques qui se respectent. Le suis-je par compassion ? Ou simplement par besoin de savoir ? Oh oui la soif de connaissances est si rapidement intarissable. Qu’ils me parlent d’eux. Qu’ils me renseignent, m’aident à les cerner, eux et leurs intentions, eux et leurs cicatrices. Que je sache ce que j’ai à craindre d’eux et savoir où je dois les frapper s’ils deviennent une menace pour moi. A moins que je ne puisse les aider à s’améliorer ? A s’approcher de cette perfection que je suis capable de créer, chaque jour ?
L’on m’a longtemps dit surdoué. C’est ainsi que la psychologue a justifié à mes parents le fait que je me pose tant de questions, que j’ai sans cesse le besoin de m’occuper. C’était une grosse erreur. Je ne suis pas plus intelligent que la normale ; je suis le premier à ne pas réussir une planche de Sudoku et ce, même de niveau 1. Je ne sais pas non plus réaliser des calculs improbables sans l’aide d’une calculatrice. Je n’apprends pas mes leçons plus rapidement que d’autres. Je suis seulement débrouillard. Je sais afficher un sourire radieux quand il le faut, me montrer chaleureux… à dire vrai, montrer un joli masque m’est toujours plus facile que celui d’un homme austère ou nerveux. Pourquoi ? Car ce serait me mettre en danger que montrer ma peur. Alors j’agis, je vais toujours de l’avant, je dis ce que je pense ou ce que l’on croit que je pense. Je suis en continuelle activité, pour m’occuper, pour ne rien laisser voir. Je veille toujours à discuter, à ne laisser aucun silence planer, par peur que mon interlocuteur n’en profite pour réfléchir à une tactique pour m’avoir… Que voudrait-il de toute façon ? Mon argent ? Mon savoir ? Ces connaissances que j’ai durement acquises, qui m’ont permis d’avoir ce travail ? Jamais… Plutôt mourir que de dire quoi que ce soit. Ces enfants, ces Sovers, ce sont Mes sauveurs, ce sont mes enfants et je les protégerai quoi qu’il en coûte. Je fais tout pour suivre leur vie : je connais leur nom premier, je fais de mon mieux pour savoir ce qu’ils deviennent, ce qu’ils font. Dieu merci, je n’ai encore appris aucun de leur décès, pas de ceux auxquels j’ai été mêlé pour leur création ou pour leur parcours… Sinon, je crains de ne pas m’en remettre.
Hyperactif // Bavard // Compréhensif // Bienveillant // Paranoïaque // Curieux // Protecteur // Lunatique // Anxieux // Insomniaque // Gourmand // Patient // Maladroit // Peut faire preuve d’humour

I LOOK LIKE...
__________________________________________

TAILLE : 1 mètre 65 ; POIDS : 68 kilos ; PEAU : Blanche ; YEUX : Bleus ; CHEVEUX : Brun foncé, bouclé ; ALLURE : Possède un discret petit embonpoint, souvent mal rasé ; STYLE VESTIMENTAIRE : Sous une épaisse doudoune bleue, porte souvent des jeans et de longs pulls dont les manches retombent toujours sur ses mains ; PIERCINGS : Nope ; TATOUAGES : Nope ; CICATRICES : Quelques vergetures sur les cuisses et le ventre à cause de ses grignotages ; MANIES : Se ronge toujours la peau à côté des ongles, dévisage particulièrement les autres et chacun de leurs mouvements, s’acharne sur ses Sudokus de niveau 1 qu’il n’arrive jamais à faire…
NOT SO LONG AGO...
__________________________________________

Mon enfance et mon adolescence ont toujours été des plus banales. J’ai d’ailleurs commencé par une formation de pharmacien… Mais mon père avait des contacts. Je cherchais du travail, et certains cherchaient des hommes à l’esprit vif, capables d’agir et de s’investir dans un métier presque à tous temps. Cela tombait bien, j’avais besoin de m’occuper et rester 10 heures par jour dans une seule et unique pièce à classer des boîtes de médicaments par ordre alphabétique et de catégories risquaient rapidement de m’ennuyer.
J’ai pu me faire quelques relations au laboratoire, lieu que je ne quitte que très rarement… Il m’arrive de sortir et, curieusement, c’est pour chercher de la compagnie dans un bar, des ruelles plus ou moins bien fréquentées, au centre-ville. J’ai besoin de compagnie. De voir qui m’entoure. J’ai besoin de savoir, plutôt que rester seul, prostré dans ma chambre à m’inquiéter du moindre bruit, que ce soit le grincement de ma fenêtre ou de ma porte. J’ai besoin de maîtriser mon environnement, de connaître les personnes avec qui je suis en contact… Parfois, je voyage… Cela ne me déplaît pas, mais ne me ravit pas non plus. Je n’aime pas l’idée de laisser mes enfants loin de ma surveillance. Qui sait ce que les autres pourraient leur faire ? Ils ne sont pas tous aussi aimants que moi, malheureusement…
Des compagnons ? J’en ai eu quelques uns. Rien de bien très sérieux. Rien de bien très aimant. Des hommes d’un seul soir, dont je payais même parfois la compagnie pour être sûr de ne pas en tomber amoureux, de ne pas avoir de regrets ou de remords quand la personne partait. Les femmes ? Je les supporte, mais elles me répugnent pour la plupart. Comme l’a dit un grand homme, il n’est pas naturel de saigner jusqu’à 7 jours sans en mourir.
Mes passions ? Oh, j’en ai plein. Les jeux vidéos, les paris sur les chevaux, j’aime beaucoup les jeux de cartes, j’apprécie les animaux mais je n’arrive pas à encore à me priver de viande. J’ai été sportif, il y a longtemps… Mais plus maintenant et cela commence à se voir. Tant pis. Mon petit ventre ne me gêne pas, il m’apporte un peu de chaleur et je peux y poser mon livre quand je lis le soir. L’alcool ? De temps en temps et j’admets que cela me détend… je dois seulement être prudent, ça ne fait jamais bon ménage avec mes médicaments.
Concernant ma famille, je possède encore mes deux parents, un grand frère et un plus petit. Je suis celui du milieu. J’ai des conflits avec eux mais je ne souhaite pas m’étendre davantage à ce sujet. Rien de grave, mais il y a toujours des quiproquos et de petits soucis comme des oublis d’anniversaire… Je n’arrive jamais à suivre un calendrier et je me trompe toujours d’un ou plusieurs jours. Voire d’un mois ou deux, dans le pire des cas.
Mes peurs ? Je partage celles de tout être vivant : la peur de mourir, la peur de souffrir, la peur d’être trahie. La peur de m’étouffer quand j’avale de travers ou quand je prends le risque d’ouvrir mon dentifrice avec les dents. Celle de mourir empoisonné par une araignée quand je l’écrase directement avec le pied – qu’elle remonte le long de ma chaussure et me plante ses crochets pleins de venin dans mon mollet charnu.
On dit que j’ai un talent pour les langues… Je ne sais pas si c’est vrai. Ça, par contre, je dois l’admettre que je le comprends vite. Je joue beaucoup à créer des codes secrets – mais bon seul moi m’amuse à m’envoyer des messages de la sorte et comme j’en connais le code, ça n’a plus d’intérêt. Le plus souvent, mes listes de courses sont ainsi un ensemble de lettres et de chiffres que je traduis en un seul regard. Au cas où on souhaiterait empoisonner le poireau que je souhaite acheter, il faudrait déjà être capable de transcrire mon code en langage commun. En sachant que j’écris ma liste une heure avant de faire mes courses et que je la brûle dès que je les ai terminées. On n’est jamais trop prudents.
PSEUDO : Maryel


ÂGE : 23 ans


AUTRES FORUMS ? //


COMMENT ÊTES-VOUS ARRIVÉ ICI ? Grâce à Llyr


UN P'TIT MOT À DIRE ? Je me suis permise de jouer un de ces petits laborantins (je pense à lamantin alors j’aime bien) qui participe à la création de ces Sovers 8D Pourrais-je cependant vous spammer de quelques MPs afin d’en savoir plus sur ces laboratoires et ainsi bien adapter mes textes et mon personnage à vos idées ? Si j’ai le droit bien entendu de jouer une telle profession !
Evgeni Dunyasha
feat. Ben Whishaw
MessageSujet: Re: Evgeni Dunyasha // Je suis ton... Père Sam 2 Juil - 23:06
avatar
POSTES : 72
OÙ ÊTES VOUS ? : oranda
MÉTIER/OCCUPATION : illustrateur et écrivain de livre pour enfant
Voir le profil de l'utilisateur

félicitations !

Enfin, te voilà validé ! Nous sommes fiers de pouvoir t'accueillir parmi nous ! Or avant de t'amuser pleinement, il te faut jeter un oeil à la FAQ afin de bien intégrer le contexte du forum. Il te faut ici recenser ton AVATAR en suivant les instructions. Puis tu pourras faire une DEMANDE D'HABITATION et enfin créer ta FICHE DE RELATIONS. Pour finir, n'hésite pas à poster une DEMANDE DE RP. Amuse toi bien ! o/

BIENVENUUUUUUUUUUUUE
Omg ce personnage est super touchant j'étais pas prêt, ça m'a mis la larme à l'oeil ! hehe
Toute ta fiche est cool, moi qui ne suis pas fan de la première personne c'est passé tout crème, c'est fluide et tout, j'aime beaucoup 8) GG
Je n'ai rien à redire, je te valide de ce pas !

Concernant les MP n'hésite pas on est là pour ça, il n'y a aucun soucis et ton choix de profession est awesome o/

Aussi, n'oublie pas de mettre ton avatar à la bonne taille (tu dois héberger ton image et c/c le lien dans profil > avatar > tu colles dans le tout dernier champ) voilà ce sera tout. Have fun !
MessageSujet: Re: Evgeni Dunyasha // Je suis ton... Père Sam 2 Juil - 23:12
avatar
POSTES : 33
OÙ ÊTES VOUS ? : ZIRNITRA
MÉTIER/OCCUPATION : Chercheur. Enfin, Laborantin.
Voir le profil de l'utilisateur
Merci beaucoup ;ww; Je suis très heureuse d'avoir pu vous rejoindre et que mon idée ait pu être acceptée ! Apprêtez vous à recevoir des MP de ma part XD

En tous cas, super forum, merci de cette validation très rapide et de ces tout beaux compliments !
MessageSujet: Re: Evgeni Dunyasha // Je suis ton... Père Sam 2 Juil - 23:45
avatar
POSTES : 80
OÙ ÊTES VOUS ? : QUI SAIT
MÉTIER/OCCUPATION : CHEF DES SERVICES SECRETS DE ZIRNITRA
Voir le profil de l'utilisateur
Bienvenuuuuuuuuuuuuue !
Ton personnage est vraiment intéressant, j'aime beaucoup !
Comme l'a dit Alec, il est touchant... Son histoire est top.
Je suis partisans du "je" en plus et tu l'emploies super bien.
EN BREF JE SUIS HEUREUX QUE TU SOIS NOTRE PREMIER MEMBRE VALIDÉ.
Félicitations ! o/


so dark the con of man
MessageSujet: Re: Evgeni Dunyasha // Je suis ton... Père
Evgeni Dunyasha // Je suis ton... Père
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [FINI] Ley, je suis ton père... [Leyla]
» "Je suis ton père" [PV Moi]
» Je suis ton père! Tu peux tout me dire [PV Emma]
» Boba fett je suis ton père !
» je suis ton père :russe: :: feat.Papounet HyoJin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PARTIE CRÉATIVE :: LES LIVRETS D'IDENTITÉS :: LES LIVRETS VALIDÉS-
Sauter vers: