MessageSujet: Achille de la Fère ☆ διαφθείρω Mer 6 Juil - 16:30
avatar
POSTES : 12
OÙ ÊTES VOUS ? : Amenti
MÉTIER/OCCUPATION : Soldat - Capitaine
Voir le profil de l'utilisateur
SURNOM(S)
/
ÂGE
28 ans
ANNIVERSAIRE
15 Février
CITÉ
Amenti
MÉTIER/OCCUPATION
Soldat – Capitaine si possible ?RÉSIDENCE
Petite maison.
SITUATION FINANCIÈRE
Plutôt pauvre.
SITUATION MARITAL
Seul.
ORIGINE(S) ANCIENNE(S)
Française et germanique
LANGUE(S) PARLÉE(S)
Français, anglais, latin et grec (mélange d'ancien et de récent).
IN MY HEAD
__________________________________________

Achille ne connaît pas réellement son caractère. Il est doué pour suivre les ordres, c'est ce qu'il a toujours fait. Il aime se battre, surtout à l'épée. Il aime les duels. Il est plutôt du genre égoïste car sa mère lui a toujours dit de ne soucier de personne d'autre. Il n'a confiance en personne à part elle d'ailleurs. C'est un solitaire, n'ayant jamais eu d'amis, des camarades, tout au plus, parce qu'il en avait besoin. Il est pragmatique et considère les choses comme utiles, si elles ne le sont pas, elles n'ont aucun intérêt pour lui. Il n'a également confiance en personne, accorder sa confiance, c'est donner l'occasion d'être trahi, c'est ce qu'on lui a toujours répété. C'est également quelqu'un de réfléchi, il analyse toujours les choses avant d'agir, il essaie de ne rien laisser au hasard, ce qui lui donne également un côté autoritaire. Il ne supporte pas qu'on ne suive pas les ordres et essaie d'imposer aux autres ceux-ci. Enfin, il cherche la gloire, comme le Achille mythologique, il veut être reconnu en tant que guerrier et apporter ce qu'il manque à sa famille. Il veut être reconnu pour ses talents de guerrier et se comporte de façon assez hautaine pour certains car il ne les remet pas en question. Tous ces traits ont été modelé dès son plus jeune âge pour qu'il devienne ce qu'il est aujourd'hui. Quand à la personnalité qu'il pourrait avoir en connaissant autre chose, elle reste inconnue pour l'instant, il n'est qu'un soldat, vivant pour se battre.

I LOOK LIKE...
__________________________________________

TAILLE : 1m80 ; POIDS : 87 ; PEAU : Blanche ; YEUX : Bleux ; CHEVEUX : Blond ; ALLURE : Se tient droit, la tête haute, l'air presque hautain sans le vouloir. ; STYLE VESTIMENTAIRE : Plutôt type soldat, relativement simple. Il ne porte quasiment que son uniforme. ; PIERCINGS : / ; TATOUAGES : / ; CICATRICES : Quelques unes sur le torse, notamment d'épées. ; MANIES : Se mordre la lèvre inférieure.

Quelques lignes à ajouter en plus ?
NOT SO LONG AGO...
__________________________________________

Histoire pas obligatoire : vous pouvez la développer au travers de vos Rps ou de vos relations. L'histoire d'Achille n'est pas vraiment la sienne et ne l'a jamais été. Tout a commencé bien avant sa naissance. De ce fait, son histoire commencera par celle de sa mère. C'était une jeune femme plutôt jolie, jeune étant un terme clé, puisque l'histoire commence à ses 17 ans. Elle venait d'une famille moyenne, ni riche, ni pauvre, mais ses parents et elle aspiraient à plus. Après tout, ils s'appelaient de la Fère, et ils étaient persuadé que dans les temps anciens, leur nom avait une quelconque valeur. Mais aujourd'hui, il n'avait aucun sens. Ils cherchaient à avoir des manières de noble, vivre comme eux. Ils étaient des littéraires, des érudits. La jeune fille apprit ce qu'il restait de grec et de latin, et se trouva une passion pour la mythologie et ses grands guerriers. Elle les admirait tant, ils étaient si courageux, si beau. Elle se prit à rêver d'être de retour à ces temps antiques et d'épouser Ménélas, ou encore de devenir la nouvelle Perséphone, épouse d'un des trois grands Dieux. C'était inimaginable, mais au moins atteindre un rang social élevé lui permettait d'y rêver. Elle était persuadée que si elle avait ça, les Dieux Grecs lui donneraient leur faveur, alors elle travaillait dur pour cette étiquette, mais... Bien entendu, l'argent manquait, et le rang social n'était pas adapté, on ne les acceptait pas comme tel. Il restait alors une solution, marier leur précieuse fille à une famille plus aisée, « de la haute ».

L'idée fonctionna, elle fut assez jolie et agréable pour séduire un jeune homme, et bien entendu, les idées de mariage se firent pressante. De ce fait, après avoir été ensemble depuis un an, ils décidèrent de se marier l'année suivante. Pour fêter cela, et profiter de ses derniers instants seules, la futur mariée décida de partir en voyage et de visiter Zirnitra et Oranda. Elle voulait découvrir le monde, profiter de la vie. Voyager comme Ulysse l'avait fait, mais au lieu de prendre dix ans, elle ne prendrait que deux semaines. Elle commença son périple par Oranda, qui lui semblait plus logique et moins dangereux pour débuter. Elle trouva le fonctionnement merveilleux, quasiment personne n'était pauvre, tout le monde avait du travail. Mais il ne convenait pas à ses idéaux, elle aspirait à bien plus, ce n'était pas suffisant. De toute façon, une fois rentrée, elle aurait tout ce qu'elle désirait,alors ce n'était pas le fonctionnement utile d'Oranda qui la ferait changer d'avis.

Vint finalement la seconde ville, celle où tout commença. Celle qui scella le destin d'Achille. Deux jours après son arrivée, elle rencontra quelqu'un, un jeune homme assez beau, grand et blond. Il lui rappelait le soldat grec, Achille. À part que ses cheveux étaient coupé court. Ils s'entendirent bien, rapidement, ce n'était pas un Sover dont elle avait entendu parler, mais un simple humain. Il parlait Allemand, mais maîtrisait le Français. Ce jeune homme lui rappela tant ses héros grecs qu'il lui fit perdre la tête. Elle oublia la ville, son mariage, tout, et se livra entièrement à ce garçon. Cependant, ça ne pouvait pas durer, elle devait repartir. Ils le savaient tous les deux, et c'est pour ça que leur semaine avait été ainsi, si intense, car il ne l'aurait pas épousé, non.

À son retour, elle essaya tant bien que mal d'oublier son bel inconnu, mais ça ne servait à rien, il hantait ses pensées. Pourtant, elle parvint à s'en détacher suffisamment pour qu'on pense que tout son amour était tourné vers son futur mari. Mais le drame survint. Deux mois après, elle comprit qu'elle était enceinte, ce qu'elle alla confirmer chez un médecin. Elle devait prendre une décision, toute sa vie, tous ses rêves étaient en danger, et elle n'y renoncerait pas à cause d'une aventure d'une semaine. Elle essaya de presser son futur mari pour qu'ils passent à l'acte, faire croire que l'enfant était le sien, juste un peu prématuré. Cela échoua, ce n'était pas qu'il n'était pas intéressé, ça non. Mais on trouvait toujours un moyen de les interrompre avant, ils n'étaient que rarement seul et elle ne put pas agir assez vite. Son ventre commençait à se voir, sa famille comprit. Au début, toute leur attention se tournait vers le mariage, ils tentaient de le sauver. Pour ça aussi, c'était trop tard, elle avait trahi son futur mari, elle avait eu une histoire avec un autre et portait son enfant. Tout était annulé, le charme était rompu. Ils se séparèrent. Les parents étaient brisé, tous leurs espoirs reposaient sur leur fille. Trahi et déçu, ils décidèrent de la renier, de l'abandonner elle et son fils. Enfin, leur cruauté n'était pas total, car ils lui donnèrent un minimum d'argent pour survivre.

Finalement, elle avait échappé au statut de la classe moyenne, mais au lieu de devenir riche, elle était devenu pauvre. Elle dût travailler dur, malgré son début de grossesse, pour avoir un minimum d'argent, pour trouver un logement, pour se nourrir. Elle devait vivre, et son enfant aussi. Il deviendrait un de ces héros grecs qu'elle aimait tant, il deviendrait un nouveau Achille, mais lui, contrairement au précédent, n'aurait aucune faille, ce serait le héros parfait. Il lui donnerait tout ce qu'elle avait toujours souhaité, et prendrait pour elle sa revanche contre ceux qui l'avaient « déchu ». Elle ne perdait pas espoir, non. Son enfant lui donnerait ce qu'il lui manquait, même si avant cela, elle devait travailler dur, toujours plus dur. Elle n'échouerait pas cette fois.

***

C'est ainsi qu'Achille est né. Il fut choyé, soigné avec amour. Ses livres de chevet étaient les exploits des héros grecs, ceux d'Hercules, ceux d'Ulysse, de Ménélas, mais surtout, ceux d'Achille. Il serait son modèle après tout, même s'il devait au final le surpasser. C'est bercé par tous ces mythes qu'il grandit.

Lorsqu'il eut cinq ans, sa mère décida qu'il pouvait commencer à apprendre à lire et à écrire. C'est elle-même qui lui donnait ces cours, tout en économisant à côté pour quelque chose de plus important. Il n'avait aucun ami, déjà à l'époque. Sa mère n'en voulait pas, il restait seul, parlait peu. Ses seuls jeux consistaient à faire des duels avec des bâtons, comme si c'était des épées. Ou des jeux de stratégie, il devait apprendre à réfléchir, à être logique. S'il agissait sans avoir analysé la situation, il était puni. Ce n'était pas de l'amusement, c'était de l'apprentissage.

À ses six ans, sa mère lui offrit une épée en bois, et tira l'argent qu'elle avait économisé pour qu'il apprenne le combat à l'épée avec un professeur. Elle en prit un strict, Achille n'avait jamais le droit à l'erreur, et les punitions se firent à nouveau, cette fois pour le combat en plus de celles pour les jeux de stratégies. Pourtant, c'était dans les duels que le jeune enfant trouvait le plus d'amusement. Il aimait sentir les bois qui se frappaient, la sensation du combat. Il aimait tout ça et n'aspirait qu'à un véritable combat, avec des épées en fer. Il serait vainqueur, il n'en doutait pas un instant, car il n'avait pas le droit de perdre, jamais.

Lorsqu'il sut suffisamment le français, on lui fit apprendre l'anglais, car c'était une langue toujours utile. Son quotidien se résumait à des cours, mais ceux de combat apparaissaient comme une libération, un amusement, sa récompense pour tout le reste. À celui qu'il connaissait déjà, vint s'ajouter le corps à corps. Sa mère se ruinait pour ces cours, l'art de la lutte lui paraissant important. S'il était désarmé, il n'aurait d'autre choix que de se battre à main nue. Il fallait qu'il apprenne cela. C'est ainsi qu'à ses huit ans, il hérita de deux nouveaux cours chez lui, mais cela l'amusait, cela variait enfin son quotidien. Mais bien entendu, il ne se faisait toujours pas d'amis.

La règle numéro 1, c'était de ne faire confiance à personne. Le vrai Achille était mort parce qu'il avait voulu venger Patrocle. De ce fait, sans attache, ce Achille ne risquait pas de commettre pareil erreur. Il se contentait de suivre les cours basiques, de maths, de sciences, plus ceux imposés par sa mère. Il devait avoir une maîtrise parfaite de ces derniers, et une minimum des autres. Mais ce qui changea considérablement, c'est qu'à ses onze ans, le jeune homme dût apprendre le grec et le latin. Ce n'était pas quelque chose de courant, la majorité ayant disparu, mais sa mère insista tout de même. Il devait pouvoir lire lui-même les exploits grecs dans leur véritable langue. Puis il était Achille, et s'il ne connaissait pas le grec, tout ça n'avait plus aucun sens.

Avec le temps, les cours de combat se diversifièrent, il devait tout maîtriser. Il apprit aussi à tirer et finit par rejoindre l'armée. Les aptitudes acquises au cours de sa courte vie lui permettait de se distinguer relativement. Il était pragmatique, sérieux et ne désobéissait jamais à un ordre. Il n'avait pas réellement de question de moral. La seule qui pouvait le faire hésiter aurait été sa mère, car c'était sa seule attache. Mais elle savait que désobéir aux chefs militaires était un risque, il devait passer des grades, pas se faire tuer. C'est ainsi qu'elle le laissa faire, se contentant de le conseiller pour qu'il montre ses talents et pour espérer qu'il passe des grades.

Pourtant, un drame survint. Il y a un an de cela, il avait à peine 27 ans. Il rentrait chez lui, comme toujours, mais n'y trouva personne. Ce n'était pas forcément inquiétant, mais une grande quantité de sang se trouvait dans l'appartement. Il fut inquiet et tenta de retrouver sa mère, mais ne la trouva pas. Il nettoya le sang et attendit, encore et toujours. Sa mère ne revint pas. Il était tous ses espoirs, la seule chose qu'il avait. Elle ne pouvait pas l'avoir laissé, puis, il y avait le sang. Sa mère était probablement morte et on avait emmené le corps. Il en était persuadé. Mais il fallait encore qu'il trouve qui avait fait ça.

C'est ainsi que commença sa nouvelle mission, trouver les coupables. Cependant, sans sa mère pour lui mettre des barrières, Achille prend des risques, celui de s'ouvrir au monde, de laisser aller sa curiosité. Il ne sait pas trop ce qu'il doit faire, et personne n'est là pour l'empêcher de tout. C'est un homme peu bavard et enclin aux attaches, mais il est humain avant tout, et l'humain a du mal à résister aux tentations.
PSEUDO : Eroize


ÂGE : 19 ans


AUTRES FORUMS ? VIP University


COMMENT ÊTES-VOUS ARRIVÉ ICI ? Ramsès et Rick m'ont fortement convaincue.


UN P'TIT MOT À DIRE ? Le forum est super beau et j'adore le contexte ok.
Achille de la Fère
feat. Max Riemelt
MessageSujet: Re: Achille de la Fère ☆ διαφθείρω Mer 6 Juil - 16:39
avatar
POSTES : 92
OÙ ÊTES VOUS ? : amenti
MÉTIER/OCCUPATION : soldat
Voir le profil de l'utilisateur
BIENVENUE ACHILLE ♥
et omg sa maman est tellement pas gentille ;; J'ai juste envie d'enrouler Achille dans une couverture, lui donner du chocolat chaud et de le poupouter toute la nuit ;; ♥
(et tkt avec rick on lui apprendra la vraie vie B) ♥)


FOR NAME'S SAKE
I'm dying and I'm trying, but believe me I'm fine. But I'm lying, i'm so very far from fine. And i, i can feel the pull begin, feel my conscience wearing thin, and my skin, it will start to break up and fall apart. i don't wanna fall away Δ twenty one pilots
MessageSujet: Re: Achille de la Fère ☆ διαφθείρω Mer 6 Juil - 16:51
avatar
POSTES : 57
OÙ ÊTES VOUS ? : Zirnitra.
MÉTIER/OCCUPATION : Sergent, dans l'armée.
Voir le profil de l'utilisateur
Salut bg
max riemelt + le nom d'un de mes persos préférés de la mythologie grecque (damn, The Song of Achilles ) = perfect.






    do not go gentle into that good night, old age should burn and rave at close of day; rage, rage against the dying of the light. though wise men at their end know dark is right, because their words had forked no lightning they. do not go gentle into that good night.

MessageSujet: Re: Achille de la Fère ☆ διαφθείρω Mer 6 Juil - 16:58
avatar
POSTES : 12
OÙ ÊTES VOUS ? : Amenti
MÉTIER/OCCUPATION : Soldat - Capitaine
Voir le profil de l'utilisateur
Akmar > Fais gaffe il pourrait te piquer tous les chocolats chauds à vie après :$$$ (Et ouiii, apprenez lui 8) /OUT/) Merci ♥

Llyr > C'EST MON PRÉFÉRÉ AUSSI rien que pour ça jtm :'( Et merci du coup xD Achille vaincra, enfin sans son talon mais voilà /OUT/
MessageSujet: Re: Achille de la Fère ☆ διαφθείρω Mer 6 Juil - 17:50
avatar
POSTES : 43
MÉTIER/OCCUPATION : tatoueuse et vendeuse de vinyl
Voir le profil de l'utilisateur
TON PERSONNAGE EST TROP... Un bâtard D:
Enfin, il a pas voulu être comme ça, quoi que...
MAIS FAUT PAS TOUJOURS ECOUTER MAMAN VOYONS !
Sinon, il est super intéressant en vrai. Il ressemble un peu à Eva dans le sens, où il se fait des amis, uniquement pour que ça lui apporte o/
COUPAIN VA.
BIENVENUE SINON ♥️
Le frigo est sur ta droite /die
MessageSujet: Re: Achille de la Fère ☆ διαφθείρω Mer 6 Juil - 18:08
avatar
POSTES : 59
MÉTIER/OCCUPATION : Je t'aime, et toi ?
Voir le profil de l'utilisateur
Bienvenue encore une fois ! Ton personnage m'a l'air très intéressant. Encore un ours ! Bougon et méfiant, cette fois-ci, mais j'espère qu'il parviendra à ses fins et au bout de sa quête ! Bonne validation, et au plaisir de te voir rpoter ! c:


#93baee


   
   
   
MessageSujet: Re: Achille de la Fère ☆ διαφθείρω Mer 6 Juil - 19:23
avatar
POSTES : 43
OÙ ÊTES VOUS ? : Amenti
MÉTIER/OCCUPATION : Soldat
Voir le profil de l'utilisateur
BIENVENUE MON PETIT ACHILLE DE MON COEUR
J'aime ton petit blondinet, il est tellement parfait et formaté :c ♥️


je suis né avec une cuillère en argent dans la bouche, cette cuillère j'ai appris à m'en servir comme d'une arme face à ceux qui me l'ont offerte. appelez ça de l'ingratitude, j'appelle ça gagner sa liberté face à l'oppresseur. ma vie je l'ai construite par mes propres moyens, mes propres choix, comme ça si elle est à chier, je ne peux m'en prendre qu'à moi-même.
MessageSujet: Re: Achille de la Fère ☆ διαφθείρω Mer 6 Juil - 19:33
avatar
POSTES : 12
OÙ ÊTES VOUS ? : Amenti
MÉTIER/OCCUPATION : Soldat - Capitaine
Voir le profil de l'utilisateur
Eva > J'aime bien les bâtards, j'crois que ça joue sur mes persos :'( /OUT/ Au moins ils vont biens 'entendre au sujet de l'utilité des amitiés tiens xD /OUT/ Merci beaucoup ♥ (Le frigo, très important !)

Chihi > Pas sûr qu'il parvienne à grand chose hihi (a) /OUT/ Mais merci aussi ♥

Rick > Formaté y a que ça de vrai :'( Merci pour sa perfection 8) OUT/
MessageSujet: Re: Achille de la Fère ☆ διαφθείρω Mer 6 Juil - 22:50
avatar
POSTES : 72
OÙ ÊTES VOUS ? : oranda
MÉTIER/OCCUPATION : illustrateur et écrivain de livre pour enfant
Voir le profil de l'utilisateur

félicitations !

Enfin, te voilà validé ! Nous sommes fiers de pouvoir t'accueillir parmi nous ! Or avant de t'amuser pleinement, il te faut jeter un oeil à la FAQ afin de bien intégrer le contexte du forum. Il te faut ici recenser ton AVATAR en suivant les instructions. Puis tu pourras faire une DEMANDE D'HABITATION et enfin créer ta FICHE DE RELATIONS. Pour finir, n'hésite pas à poster une DEMANDE DE RP. Amuse toi bien ! o/

C'est quoi cette team super epic de soldat à Amenti qui nous arrive là ?


MessageSujet: Re: Achille de la Fère ☆ διαφθείρω
Achille de la Fère ☆ διαφθείρω
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Présentation d'Achille Lupin [validée]
» Le Consul Général et Achille Talon
» ACHILLE POURSUIVANT LES TROYENS / Charles COYPEL
» Dans l'amitié je préfère "qualité" que "quantité". (lana & aleks)
» L'argent ne fait pas le bonheur, mais je préfère pleurer dans ma Porsche que d'avoir un fou rire dans le métro ~ Devon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PARTIE CRÉATIVE :: LES LIVRETS D'IDENTITÉS :: LES LIVRETS VALIDÉS-
Sauter vers: