MessageSujet: And it keeps getting dirtier | Akmar Ven 29 Juil - 2:54
avatar
POSTES : 40
OÙ ÊTES VOUS ? : Zirnitra
MÉTIER/OCCUPATION : Riche
Voir le profil de l'utilisateur


«  I wanna take you somewhere so you know I care  »

Shantytown.
Crystal avait espéré, au fin fond de lui, avec l'indulgence des premiers espoirs, que ce bidonville aurait un semblant d'ordre, qu'il y trouverait une base saine. Il avait imaginé découvrir une ville organisée et un bidonville... sale, pauvre, mais respirant un certain ordre. C'était logique, que les choses soient bien organisée ici. Lorsque l'on est touché par la pauvreté, il est évident que l'on doit essayer d'être économe, arrangeant au moins, parce que la nourriture, les objets manquent ! Il faut palier à cela en agissant mieux et plus efficacement.

Pourtant, c'était tout le contraire qui s'étendait devant lui.
La saleté.
Le désordre.
Le chaos.

Le dégoût prit Lief presque pas surprise, tordant son ventre, asséchant sa gorge et débordant de ses yeux. Lief était dépassé par la situation, complètement déstabilisé. Il n'avait pas envisagé que le problème soit si ancré... ou plutôt, si, mais il l'avait fait rapidement. Et son imagination n'avait pas fait honneur à la débauche qu'était Shantytown. Dire qu'il n'était même pas encore entré dans les bidonvilles en soi.

Il se tenait près d'un vieil immeuble juste à la limite entre la ville et son désordre de pauvreté. Droit comme un piquet, ses mains dans les poches de son pantalon blanc, le regard méprisant, l'allure désagréable, il attendait... Il portait pour l'occasion un polos gris perle à manche courte, un béret blanc et des chaussures légères en tissu. Il était splendide, si différent de toute cette saleté brune autour de lui. Un contraste qui, à peine on le voyait, le rendait particulièrement désagréable à l’œil. On sentait son arrogance comme son dégoût dans la simple position de ses épaules. Il était si blanc, alors qu'à quelques pas, les enfants jouaient à peine vêtu, le corps bruni par le soleil.
Ce soleil, justement, dérangeait un peu Crystal. Il n'aimait pas sentir ses mains et son visage moites, il avait constamment besoin de les essuyer... c'était fatiguant. Tout ceci était fatiguant.

Attendre était fatiguant, Crystal n'en avait pas l'habitude, surtout de la part d'un militaire.
Mais cette fois-ci, il travaillait avec un membre de la population d'Amenti, il ne fallait apparemment ne pas s'attendre à trop de rigueur.

C'était bien malheureux.
Encore une fois, Lief avait espéré. Il avait pensé qu'en faisant appel à des militaires, on accepterait ses requêtes plus vites et surtout, on agirait plus vite. Un militaire, c'est l'ordre même. S'il avait pu, Lief en serait devenu un, mais en tant que fils unique Zephaniah, il ne pouvait pas se permettre de se perdre dans une branche pareille. Il avait des choses plus importantes à faire.

Bien plus importante que ce qui mettait cet abruti de soldat en retard.
Enfin, en retard... selon Crystal.
Lui était tellement ponctuel, que ne pas arriver dix minutes en avance à un rendez-vous devenait une insulte... mais Lief avait un cœur, un peu de tolérance, tout au fond. Il savait qu'il ne pouvait pas attendre la même chose des habitants d'Amenti que de ceux de Zirnitra. Ce n'était pas la même éducation, ni le même soleil qui avaient fait grandir ces créatures.

MessageSujet: Re: And it keeps getting dirtier | Akmar Dim 31 Juil - 15:11
avatar
POSTES : 92
OÙ ÊTES VOUS ? : amenti
MÉTIER/OCCUPATION : soldat
Voir le profil de l'utilisateur



and it keeps getting dirtier
Right down to the minute
right down to the second

Akmar n'est pas en retard.
Il n'est simplement pas en avance non plus. Il a été prit au dépourvu, un appel de son supérieur pour lui demander de faire visiter à un zirnitrien son quartier — shantytown. Les ruelles de son enfance, les bâtiments délabrés. Pour un homme qui lutte contre la pauvreté selon Achille — un homme bien. Akmar ne sait pas trop quoi en penser, sur papier tout semble fonctionner faut-il encore le rencontrer. L'autre soldat n'a pas oublié de préciser qu'il l'attendait dans vingt minutes à l'entrée des bidons-ville. Très bien, si seulement Akmar était déjà lavé, habillé, prêt à s'en aller.
Sautant dans la douche pour se rincer — lavant ses dents pour faire oublier son haleine de la nuit passée, il a à peine le temps d'enfiler sa chemise et d'enfoncer son pantalon d'uniforme dans ses bottes crasseuse. Il dévale les marches des escaliers jusqu'à rencontrer Hélène au rez-de-chaussée. Sa voisine de quatre-vingt année qui peine à monter ses sacs de course chargé. Plus que sept minutes pour rejoindre shantytown — Akmar fait demi-tour et l'aide à monter jusqu'au deuxième palier. Un sourire et un bisou sur la joue plus tard — Non Hélène, je n'ai pas le temps pour une tasse de thé, je dois y aller — il repart à toute vitesse dans les escaliers. À petites foulées, il trottine vers le lieu du rendez-vous — ses boucles sombres séchant sous le soleil de plomb de l'après-midi.

Il ralenti en voyant la figure qui fait tache dans ces horizons si familiers. Trop bien habillée, une veste trop bien coupée et des tissus immaculés. Sa peau blanche semble rayonner — déjà légèrement rougie par le climat d'Amenti. Akmar prend soudain conscience de son uniforme mal boutonné, les cernes mauves qui marquent ses yeux gris/verts/bleus. Il fait tache à ses côtés — aussi quelle idée de se ramener aussi proprement habillé dans ce genre de quartier ? Il passe une main distraite sur l'arrête de sa mâchoire — il a oublié de se raser. Akmar s'arrête devant son invité, l'observant encore quelques instants.

— « J'espère que vous n'avez pas attendu trop longtemps ? »

Il ne lui semble pas être en retard, mais qui sait avec ce genre d'individu — cela pourrait faire vingt minutes qu'il attend dans son pantalon blanc au milieu des enfants. Il n'a pas envie de lui serrer la main — la sienne est moite après ces dernières minutes empressées. Il passe une nouvelle fois ses doigts dans ses boucles brunes, gagnant quelques précieuses secondes. Il se met à rêver d'une clope — il n'a pas eu le temps de fumer depuis qu'il s'est réveillé. Ça attendra — il fini par se décider et tent sa main, la politesse gagnant sur son anxiété.

— « Akmar Al-Misrî, enchanté. » dit-il, un demi-sourire au coin des lèvres. « Mon supérieur — Achille de la Fère — m'a dit que vous souhaitiez visiter Shantytown ? »

Présentations d'usages.
Comment répéter ce qu'on sait déjà. Mais il vaut mieux préciser — politesse, etc. Akmar est déjà fatigué, il aurait bien voulu se recoucher, cuver cette gueule de bois et son mal de tête qui semble s'intensifier avec le soleil brûlant qui se reflète sur ce pantalon blanc — non mais quelle idée vraiment.

FT. LEIF


FOR NAME'S SAKE
I'm dying and I'm trying, but believe me I'm fine. But I'm lying, i'm so very far from fine. And i, i can feel the pull begin, feel my conscience wearing thin, and my skin, it will start to break up and fall apart. i don't wanna fall away Δ twenty one pilots
MessageSujet: Re: And it keeps getting dirtier | Akmar Mar 9 Aoû - 14:39
avatar
POSTES : 40
OÙ ÊTES VOUS ? : Zirnitra
MÉTIER/OCCUPATION : Riche
Voir le profil de l'utilisateur


« Il se met à rêver d'une clope — »

Crystal ne vit pas arriver le soldat. Le regard perdu sur le bâtiment branlant devant lui, il ne remarqua rien jusqu'à ce que le jeune homme s'arrête juste devant lui.
Brun, mal rasé, la peau brunie par le soleil, la tenue militaire – toute aussi brune. Bien sûr que Crystal ne l'avait pas vu, ce soldat se confondait avec la boue de la route

-J'espère que vous n'avez pas attendu trop longtemps ?

Le jeune homme parlait sans ouvrir la bouche, ses paroles passant ses lèvres sans s'accentuer. C'était une mélasse de mots qui donnait envie à Lief d'ouvrir de force la bouche du soldat pour qu'il parle clairement. Mais il se retint.

-Si, cela fait quinze minutes.

Le ton était ferme, mais ce n'était pas un reproche, juste une constatation. Lief ne faisait pas vraiment attention à ce qu'il disait, trop concentré sur la créature devant lui. C'était comme un mystère qu'il essayait de comprendre. C'était sale et inapproprié, loin d'être beau – trop de cernes, de fatigue et ce soleil qui faisait briller cette peau... Crystal était mal à l'aise ; il détourna les yeux, impatient de commencer et d'en avoir fini.

Il était aussi un peu triste, que rien n'aille avec ce qu'il avait espéré. Y avait-il seulement quelque chose à sauver ? Regardez cette chose : un ancien habitant du bidonville, un soldat, un homme prêt à s'en sortir, l'espoir selon les critères de Crystal et pourtant le Zirnitrien était déçu. Parce qu'il voyait le chaos dans cette tenue, cette peau et ces yeux. Il le voyait et c'était tellement dommage.
Mais cette déception, Crystal se dit qu'elle arrivait trop tôt, il devait prendre sur lui. Le bénéfice du doute, voilà ce qu'il offrit à ce soldat.

-Akmar Al-Misrî, enchanté.

Crystal ne sursauta pas, mais la surprise souleva un de ses sourcils. Il repose ses yeux sur l'Amentien, remarque la main tendu. Qu'espérait-il ?

-Mon supérieur — Achille de la Fère — m'a dit que vous souhaitiez visiter Shantytown ?

Le second sourcil se souleva, mais Crystal retint sa remarque cinglante. L'anglais d'Akmar n'était pas si mauvais et ses mots polies, deux points qui valaient bien que Lief perde un peu son temps. Et puis, le bénéfice du doute, c'était important, même si ça le fatiguait déjà...

-C'est bien ça.

Crystal attendit quelques secondes. Regarda la main. Oh.

-Lief Zephaniah. Il hésita puis sourit légèrement, monsieur suffira.

Il garda ses mains dans ses poches et se tourna vers le bidonville.

-Commençons.
MessageSujet: Re: And it keeps getting dirtier | Akmar Mar 9 Aoû - 16:58
avatar
POSTES : 92
OÙ ÊTES VOUS ? : amenti
MÉTIER/OCCUPATION : soldat
Voir le profil de l'utilisateur



and it keeps getting dirtier
Right down to the minute
right down to the second
Keep Calm.
Akmar peut le faire.
Akmar can do it. Just do it.
C'est à peine s'il n'a pas recours à des techniques de méditation par la respiration. Inspirez. Expirez. Et tout ce qui va avec. Akmar est un jeune homme responsable — soldat depuis neuf ans déjà, il est capable de se retenir, il a déjà vécu ça. Il est capable de garder son calme, ne pas exploser et le traiter comme on le ferait avec un gamin mal élevé — en ignorant ses caprices et autres impolitesses. Akmar sait pertinemment qu'il n'a pas quinze minutes de retard — cinq tout au plus. Et même s'il avait une heure de retard, la politesse exige qu'on ne le fasse pas remarquer. Akmar a envie de soupirer face à la corvée qu'on lui a re-fourgué — un fils à papa presque grossier. Son sourire se fait crispé alors qu'il reprend sa main qui a été ignoré, à croire que ce gamin a été élevé comme un sauvageon. On apprend plus aux rejetons de la bonne société à savoir se présenter ? Même Rick Montgomery — oui Rick, sait se montrer plus courtois. À croire qu'il se retrouve avec le pire des rejetons de la noblesse zirnitrienne — le pire du pire en somme.

— « Lief Zephaniah, monsieur suffira. »

Mais bien sûr — le tic de sa paupière se fait spasmique alors que le jeune homme continue de parler. Akmar frotte avec force son poignet gauche, ses doigts s'y accrochant presque douloureusement — tout ça pour s'empêcher d'aller later ce petit prétentieux.

— « Allons-y, Ahbal » Asshole.

Akmar force ses lèvres à s'incurver, formant un demi-sourire forcé. On ne peut pas plus lui en demander. Il n'a qu'une envie, que cette visite soit terminée et qu'il reparte dans son pays avec ses chaussures cirées et son pantalon immaculé. Il débute la visite d'un pas cadencé, ne s'arrêtant même pas pour voir si môsieur a prit la peine de le suivre. Et puis après, que faut-il lui dire ? Ici vous avez la magnifique vue sur l'épicerie d'Aziz qui vend des clopes pas chère ? À votre droite, môsieur,  vous pouvez observer un immeuble délabré où les sans-abris se protègent de la chaleur. Pourquoi souhaite-t'il visiter Shantytown à la place des rues colorées de la cité ?

— « Ah, c'est l'heure de l'Adhan » souffle-t'il « Ça vient de la mosquée à l'Est » explique-t'il brièvement au touriste, indiquant vaguement la direction du lieu sacré « Vous voyez ? »

Au loin ils peuvent entendre l'appel à la prière réalisée du haut du minaret de la seule mosquée de la cité. Elle est un peu délabrée et mal isolée, mais les fervents croyants en prennent soin comme ils peuvent après une dure journée à travailler.

FT. LEIF


FOR NAME'S SAKE
I'm dying and I'm trying, but believe me I'm fine. But I'm lying, i'm so very far from fine. And i, i can feel the pull begin, feel my conscience wearing thin, and my skin, it will start to break up and fall apart. i don't wanna fall away Δ twenty one pilots
MessageSujet: Re: And it keeps getting dirtier | Akmar
And it keeps getting dirtier | Akmar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Chez Akmar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LE RÈGNE DE LA TRINITÉ :: CITÉ D'AMENTI :: SHANTYTOWN-
Sauter vers: